Chroniques Ukrainiennes 2017

Ukraine1.jpg

L’Ukraine est sans doute un laboratoire pour le mouvement « Jesus Celebration 2033 ». Tant de diversités, tant de dynamisme et de potentiel au sein de tant de pressions dans cette belle Ukraine, si complexe et si blessée par des déchirures de toutes sortes que nous avons visitée début juin 2017.

I. Œcuménisme en Ukraine

Taras_Kurylets_et_Roman_Solovij.jpgNous avons commencé nos visites par l’Institut d’études œcuméniques. à Lviv dans l’ouest de l’Ukraine, en découvrant l’histoire complexe de l’Ukraine et les relations actuelles entre les Eglises. Un pays pont entre l’est et l’ouest, pour l’art, les Eglises, la culture, la politique.

Lviv est la ville où se vit la plus grande coopération entre Eglises. Elles sont nombreuses : plus de cent ! Et la commune soutient leurs actions caritatives et d’intégration.

II. En marche avec les Eglises orthodoxes
M._Danylevych.jpgLe Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! C’est ainsi que les orthodoxes se saluent durant le temps de Pâques. La résurrection du Christ est au centre de leur vie spirituelle : « Le Christ est parmi nous. Il l’est, il le sera », dit-on au cœur de la « divine liturgie » orthodoxe, à la fois source et sommet de toute la vie de l’Eglise.
L’Eglise orthodoxe est majoritaire en Ukraine, mais elle est divisée. La perspective de l’année 2033 va-t-elle encourager les trois Eglises orthodoxes à marcher vers plus d’unité ? Quel est le sens de l’anniversaire des deux mille ans de la résurrection du Christ dans le contexte dramatique que vit l’Ukraine, où ce qui divise la société divise aussi l’Eglise ?

III. En marche avec les Evangéliques et Pentecôtistes
La particularité du mouvement « Jesus Celebration 2033 » est qu’il appele toutes les Eglises à marcher ensemble vers les deux ans de la Résurrection du Christ.Ukraine2.jpg
Ainsi la tente de l’espace œcuménique s’élargit à toutes les Eglises. Une étape de notre voyage en Ukraine a été consacrée à visiter les dynamiques Eglises évangéliques et pentecôtistes.

IV. Vers un pays renouvelé!
Dans la dernière partie de notre périple ukrainien, nous avons participé à la dixième « Semaine sociale œcuménique ». Organisée par l’Institut d’études œcuméniques de Lviv, sous l’impulsion du professeur Antoine Arjakovsky, elle a eu lieu pour la première fois à Kiev. C’est ce dernier qui nous y a invités.
Dans la ligne des Semaines sociales de France créées il y a plus de cent ans pour réfléchir sur les implications sociales de l’Evangile, le thème de cette semaine (en fait trois jours) était « Dignité-service-solidarité. Vers un pays renouvelé ».
Siatoslav_Shevshuk.jpgIl faudrait tout un article pour rendre compte de la richesse des contributions. Je retiens cette pensée d’un politologue: « Les catastrophes qu’a vécues l’Ukraine (Tchernobyl, la guerre, la corruption, le manque de sécurité) nous disent une seule chose: il faut être humain » ! Dans cette partie je me limiterai à la question de la recherche de l’unité chrétienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres articles

Chroniques de Jérusalem
Chronique de l’Assemblée de la Communion mondiale des Eglises réformées
Chroniques Belges
Chroniques romaines (Novembre 2016)