Unifier la date de Pâques

SDFR

S'il y a une seule initiative qui pourrait faire progresser de manière exponentielle les valeurs de JC2033 (unité, témoignage et célébration) sur notre chemin vers 2033, c'est l'unification de la date de Pâques pour tous les chrétiens du monde. 

Il y a tellement de raisons pour lesquelles il s'agit d'un sujet difficile, d'un sujet aride, d'un débat technique qui atteint rarement le chrétien de base. Avant d'aborder brièvement la question de la science et de l'équinoxe du printemps, nous devons comprendre l'ampleur de ce dont nous parlons. 

Une date unifiée pour Pâques n'affecterait pas seulement les chrétiens en général, mais tous les citoyens des quelque 95 pays qui célèbrent Pâques. Bien que Pâques soit une fête mobile dans le calendrier chrétien, un accord entre les quelque 2,2 milliards de chrétiens dans le monde sur la date de célébration serait en effet digne d'intérêt.

Le concile de Nicée en 325 a reconnu la nécessité d'unifier la date de Pâques pour deux raisons: l'unité de la communauté chrétienne et son témoignage dans le monde. Bien que nous respections grandement la tradition et la diversité chrétiennes, nous partageons de tout cœur la gravité de leur pensée.

Le concile a réussi cette unification, mais le calendrier julien utilisé par les chrétiens au quatrième siècle était devenu scientifiquement dépassé. En 1582, le pape Grégoire XIII a réformé le calendrier, ce qui a conduit à décaler la date de Pâques. La nouvelle norme a été adoptée principalement en Occident, mais pas dans l'orthodoxie, ce qui a réduit à néant l'œuvre de Nicée. 

Nous avons le grand honneur et le privilège de souligner le travail d'un collaborateur et partisan du projet JC2033, Son Éminence l'archevêque orthodoxe Job de Telmessos, qui poursuit des discussions de haut niveau en vue de trouver une date commune pour Pâques. 

Il propose que 2025 soit une bonne année pour mettre en œuvre ce changement, car elle marque le 1700e anniversaire du Concile de Nicée. C'est également une année où les dates de Pâques orientale et occidentale s'alignent. Il est encourageant que Son Éminence, le Cardinal Kurt Koch, Président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, accueille la proposition au nom de l'Église catholique. Quelle merveilleuse opportunité ce serait pour le début d'une date commune de Pâques afin que l'Eglise puisse célébrer la résurrection ensemble! Malgré nos nombreuses différences, nous pourrions témoigner ensemble du coeur de notre foi. 

Dans cet article du blog eNews, nous présentons d'autres articles approfondis sur le travail de l'archevêque Job dans ce domaine.

Une foi, deux calendriers : La date de Pâques toujours à l'ordre du jour de l'œcuménisme

Nous vous proposons également un court clip vidéo de Mgr Job tiré de notre émission Easter Resurrection Prime Time, où il discute de la date de Pâques.

Nous vous encourageons à vous informer et à prier pour un accord global. Priez pour l'archevêque Job et les nombreuses personnes impliquées dans la discussion de cette proposition d'une grande portée. Si beaucoup adhèrent à l'esprit de Nicée, il faudra beaucoup de prières, de foi et de dialogues pour parvenir à une formule commune et à une date partagée pour Pâques.

 

 

Précédent - Emad nous ouvre la porte du monde arabe

Image principale - Calendrier 2021 indiquant les différentes dates de Pâques à l'Est et à l'Ouest.